Alain Giresse sélectionneur de la Tunisie: «  Pour Cette CAN 2019, nous comptons déjà passé le premier tour, et être demi-finaliste »


Alain Giresse a été nommé sélectionneur de la Tunisie en décembre dernier.Il s’agit de la quatrième nation africaine qu’il dirige. Après le Gabon (2006-2010), le Mali (2010-2012) et le Sénégal (2013-2015), avant de retourner au Mali entre 2015 et 2017. il avait démissionné à la suite des mauvais résultats des Aigles du Mali lors des qualifications pour le Mondial 2018 en Russie.  L’équipe d’afrikafoot.fr  s’est déplacé ; pour le rencontrer dans un hôtel parisien .

il donne ses premières impressions en tant que sélectionneur des aigles de Carthage.

 

Afrikafoot.fr : Alain Giresse le 13 Décembre vous êtes nommé à la tête des aigles de Carthage. Comment se prépare les prochaines échéances de la sélection ?

 Alain  Giresse: je suis en charge de la sélection tunisienne exactement depuis le 1er janvier 2019; Dans un premier temps c’est ma prise de fonction avec la mise en place du staff technique de l’équipe nationale, ensuite l’observation, la prise de connaissance de l’effectif, du potentiel et la préparation de deux matchs du mois de mars, officiel contre l’Eswatini(ex Swaziland ) et amical contre l’Algérie ; ensuite la  préparation de la CAN pour le mois de juin.

Afrikafoot.fr :  Quels sont vos missions dans le football tunisien vous êtes juste sélectionneur? Avez vous  votre mot à dire sur les sélections inférieures ?

A .G : Non c’est plus un rôle d’appoint, de complémentarité, il y’a des responsables . J’échange avec les entraineurs surtout celui de la sélection olympique puisque c’est la sélection qui est la plus proche de la sélection A, car je suis certains joueurs susceptibles d’intégrer la sélection A .

J’apporte ma contribution aux entraineurs qui me sollicitent dans leur travail, je ne suis pas décideur car il est difficile de tout décider ; c’est un travail de collaboration comme j’ai pu le faire avec les autres entraineurs des pays comme le Sénégal, le Mali où j’ai été sélectionneur.

Afrikafoot.fr : Que pensez vous du football tunisien? Quel est niveau général du championnat ?

 A .G : Le championnat tunisien est un très bon championnat de haut niveau, ce n’est pas pour rien que l’Espérance de Tunis est championne d’Afrique des clubs  et que, 4 équipes tunisiennes  sont qualifiées dans  les phases de poules des compétitions africaines.

Cela  nous permet d’avoir un réservoir de bons joueurs locaux susceptibles de jouer en équipe nationale A.

La Tunisie a un championnat très régulier, avec un calendrier bien respecté, qui fait en sorte le football en Tunisie soit respecté au niveau  africain.

Afrikafoot.fr : Aujourd’hui le championnat tunisien regorge de nombreux talents. Sur le plan national comment comptez vous résoudre ce casse-tête avec la pléiade de bons joueurs qui frappent à la porte de cette sélection ?

 A .G : Il vaut mieux avoir un bon potentiel que l’inverse et le plus important  est d’arriver à trouver les meilleurs joueurs au poste , les meilleurs joueurs dans la complémentarité avec leurs coéquipiers , et de trouver des joueurs qui sont mentalement prêts à jouer des matchs de haute facture en équipe nationale.

Un entraineur a toujours des problèmes de choix , mais il vaut mieux  avoir de bons joueurs  que de ne pas en avoir.

Afrikafoot.fr : Wahbi khazri est devenu un joueur majeur à St Étienne , quelles sont les responsabilités que vous comptez lui donner dans votre équipe ?

A .G : Wahbi khazri est devenu un joueur important à St Etienne; il est dans la plénitude de ses possibilités et de son talent, un joueur de très haut niveau, en ce qui concerne la sélection il sera un leader technique important dans le jeu.

Mais on ne donne pas une responsabilité particulière, mais c’est le talent, la personnalité du joueur, qui font en sorte qu’il devienne automatiquement un leader technique ou un leader moral ; mais on ne désigne pas ces joueurs là.

Pour wahbi il est évident qu’il possède toutes ces qualités, par rapport à ce qu’il montre avec son club.

Afrikafoot.fr : Quand  donnerez vous  la liste des joueurs pour les deux prochains matchs (officiel et amical)

 A .G : La liste sera rendue publique  en Mi-Mars, elle est en préparation, le nombre n’est pas encore sûr. Ce sera 23 ou 25 joueurs je ne sais pas encore, mais la liste sera publiée le 15 mars.

Afrikafoot.fr : Pour la CAN 2019, quels sont vos ambitions? Pensez -vous pouvez enfin gagner une coupe d’Afrique des nations avec cette équipe tunisienne ?

 A .G : Les ambitions de la sélection tunisienne ne sont pas de se limiter dans les objectifs; Nous comptons déjà passer le premier tour, et être demi-finaliste.  Vous savez que dans une telle compétition personne ne peut présager de l’avenir d’une équipe à condition qu’on mette tout en œuvre sur le plan de la détermination, de la motivation, de la réussite qu’il faut dans le football, et d’espérer réunir tout ces éléments pour faire une très grande CAN.  La programmation d’un résultat ne se fait pas à l’avance, il faut mettre tout les atouts de son coté et c’est ce que nous essayerons de faire.

Afrikafoot.fr : Dimanche votre ancienne sélection le Mali a gagné la CAN U-20 . Comment trouvez-vous l’évolution du football malien ?

 A .G : Je suis content pour les maliens, qui ont gagné cette compétition. Les sélections des jeunes fonctionnent très bien j’ai pu m’en rendre compte par le passé. Quant à l’évolution du football malien, sans championnat, sans fédération mise en place, je crois qu’aucune évolution n’est favorable au football malien, qui a besoin de retrouver une normalité dans ses compétitions, dans son organisation , c’est ce que je regrette pour le Mali et son football.

Afrikafoot.fr : Et le Sénégal ?

A .G : Par contre, le Sénégal fait un travail formidable avec ses sélections de jeunes . Le président Senghor a bien redynamisé sa fédération , et les équipes de jeunes  progressent. Un jour une équipe de jeunes sénégalais  gagnera certainement une compétition continentale.

Afrikafoot.fr : Aujourd’hui on sait que les médias tunisiens sont assez critiques. Quels sont vos rapports avec eux ?

A .G : Aujourd’hui mes rapports avec les médias tunisiens sont corrects.  J’ai des demandes d’interviews qui sont nombreuses. Je me prête normalement à cet exercice dans le cadre de ma fonction.

Après on sait que la critique existe il faut qu’elle soit objective,  chacun peut avoir son avis. On peut en  débattre, mais ce n’est pas pour cela que la critique ne nous empêche d’ avoir des relations normales et professionnelles.

Interview menée par Richard Naha pour www.afrikafoot.fr

 

 

 

 

 

 

 

 

afrikafoot Administrator
Sorry! The Author has not filled his profile.
×
afrikafoot Administrator
Sorry! The Author has not filled his profile.





   |   

Un

  • I just like the valuable info you supply to your articles. I’ll bookmark your blog and take a look at once more here regularly. I am fairly certain I will be informed lots of new stuff right right here! Good luck for the next!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

CHRONOS


1 2
3
4
5 6
7 8
9
10
11
12
13 14
15
16
17
18
19 20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30