INTERVIEW EXCLUSIVE: Grégoire Ndjaka DG DE l’Union Africaine de Radiodiffusion(UAR) »nous venons de gagner les droits de retransmission de plusieurs compétitions organisées par la CAF pour la période 2019-2023, dont la CAN 2019″


L’UAR est l’Union Africaine de Radiodiffusion, récemment ils ont été les grands gagnants des droits terrestres, des compétitions africaines de la CAF mis en vente par cette dernière.

Nous avons le privilège de recevoir en EXCLUSIVITE le directeur général de cette institution réunissant les télévisions et radios africaines publiques et privée depuis son arrivé, Grégoire Ndjaka de nationalité camerounaise, il a travaillé pendant deux ans au Ministère de la Communication du Cameroun, avant d’être recruté à la CRTV télévision  nationale où il occupera plusieurs postes , depuis presque quatre ans, Grégoire Ndjaka est le Directeur Général de l’Union Africaine de Radiodiffusion qui s’appelait URTNA depuis 2006 à ABUJA est devenue UAR . 

AFRIKAFOOT.FR: Monsieur le DG de l’UAR présentez nous votre structure son rôle ?

Grégoire Ndjaka: L’UAR c’est une union né des cendres de l’URTNA en 2006 à ABUJA , nous regroupons à ce jour environs 55 membres, qui sont pour la plupart des chaines de télévisions publiques de l’audiovisuel, mais depuis mon arrivée à la tête de l’UAR , j’ai ouvert l’union en tenant compte d’une disposition qui n’était pas appliquée, celle des membres participant qui nous autorise à avoir des membres du secteur privé de l’audiovisuel , nous avons actuellement 5 membres , à coté de ceux ci il y a des membres associés qui sont des grandes structures comme la RAI,FRANCE MEDIA MONDE, qui ne sont pas basées en AFRIQUE et qui veulent participer au développement de l’audiovisuel.

L’UAR s’occupe de la formation des journalistes, des questions importantes de la profession comme la transition de l’analogique au numérique, et aussi de la négociation des droits de retransmissions des évènements sportifs.

vous savez que le sport est devenu l’un des contenus, les plus importants pour nos chaines de télévisions car il a réussi à déclasser le cinéma depuis l’origine nous nous occupons de ce pan des contenus, qui était autrefois géré par CFI , mais depuis un moment nous avons décidé de le faire ensemble, car nous avons aidé à la couverture de la coupe du monde 2010 en Afrique du Sud, 2014 au Brésil, nous étions absent en Russie, et nous serons  présent pour cette Coupe d’Afrique des Nations 2019.

AFRIKAFOOT.FR: L’UAR vient de remporter des droits de diffusion de différentes compétitions à la CAF, dites nous lesquelles et quelle est la durée?

Grégoire Ndjaka: Effectivement, nous venons de gagner les droits de retransmission de plusieurs compétitions organisées par la CAF pour la période 2019-2023:

la CAN 2019,

des qualifications de la CAN2021,

du CHAN 2020,

de la CAN FEMININE 2020,

la CAN U23,

la CAN U20,

la CAN U17,

la CAN de BEACH SOCCER,

la CAF Champions League,

la Coupe de la CAF,

et la SUPER COUPE DE LA CAF

c’est un très grand challenge pour nous.

AFRIKAFOOT.FR: Quel est l’impact direct de l’acquisition de ces droits ?

G N: Nous avons souhaité le gérer ce projet, parce que la CAF est une organisation africaine et ses compétitions se jouent en Afrique avec des joueurs du continent, c’est pour ça que nous avons souhaité acquérir ses droits pour faire un large écho de cette compétitions en Afrique, en contribuant au développement du sport sur notre continent, mais aussi au développement des médias africains.

L’impact étant que nous sommes une organisation de radiodiffuseurs, nous sommes mieux placé pour comprendre les problèmes des radiodiffuseurs africains et y apporter des solutions.

Nous avons constaté que lorsque ces compétitions étaient gérées d’autres, il y avait un problème culturel, des projections pas bien faites, ne tenant pas compte des réalités de notre continent.

Nous sommes rentrés dans l’achat de ses droits pour avoir des prix plus accessibles pour nos membres, car par le passé ses droits étaient très onéreux pour nos télévisions membres.

AFRIKAFOOT.FR: L’UAR a-t-elle l’ambition de concurrencer les grandes sociétés de marketings sportifs ?

G N: Non, l’UAR n’a pas l’ambition de concurrencer qui ce soit, nous voulons rendre un service à nos membres qui sont diffuseurs et participer au développement du football africain.

C’est pour cela que nous avons la main tendue et restons ouvert à tous ceux qui veulent contribuer à faire de cette première Coupe d’Afrique des Nations organisée par l’actuel président de la CAF M.AHMAD AHMAD, qui passe de 16 à 24 nations, une réussite nous sommes ouverts aux propositions, et nous ne voulons  concurrencer personne.

AFRIKAFOOT.FR: Avez vous l’intention de re-commercialiser ces droits à une société tiers qui vous solliciterai ?

G N: Non pas du tout, nous avons une éthique,  une vision, des ambitions propres, on ne saurait revendre ses droits à une société tiers car nous ne faisons pas de commerce, notre seule mission est de rendre des services à nos membres.

AFRIKAFOOT.FR: Avec l’acquisition de ces droits, êtes vous sure que toute l’Afrique vivra 100% de la CAN 2019 ?

G N: C’est un objectif que nous nous sommes fixé, rendre la diffusion de la CAN possible par tous, mais il y a d’autres éléments qui rentrent en compte comme la volonté politique des états , nous avons contacté un pays qui nous a signifié qu’il ne souhaitait pas diffuser la CAN, et d’autres malgré la baisse des prix à 25000 Dollars US, ils n’ont pas assez de moyens pour payer, mais nous pensons que pour cette CAN le nombre de pays diffuseurs de cette CAN sera largement supérieur à celui de la CAN 2017.

AFRIKAFOOT.FR: Quels ont été vos atouts qui ont convaincus le comité exécutif de la CAF ?

G N: Nos atouts sont l’entendue de notre puissant réseau constitué de 55 pays, la symphonie qu’il y a entre les directeurs généraux des télévisions africaines qui vivent des réalités qu’ils voudraient voir bannies du milieu, une bonne connaissance du terrain, et l’atout majeur est que nous ne sommes pas des commerçants.

AFRIKAFOOT.FR: Après l’acquisition des droits de la CAF, quels sont les défis futurs de l’UAR ?

G N: Nos défis sont nombreux, mais le plus importants est de contribuer à l’amélioration du fonctionnement de nos chaines de télévisions africaines, surtout au niveau des contenus, nous avons un réseau d’échanges de contenus que nous avons mis en place, qui se développe doucement mais surement, nous pensons accélérer le mouvement pour qu’on puisse en Afrique à travers nos médias écrire notre histoire.

Désormais , les africains pourront parler d’eux-mêmes, de leur réalité, que l’on cesse de nous voir comme des hommes et des femmes qui ont pour seul objectif de faire la guerre, en Afrique il y’a des hommes et des femmes qui travaillent pour le progrès.

AFRIKAFOOT.FR: Pour cette CAN quel sera le déploiement de l’UAR ?

G N: l’UAR déploiera tous les moyens, nos relations auprès des membres, toute l’équipe de Dakar est actuellement mobilisée pour réussir ce challenge, car nous avons pris des dispositions particulières. En ce moment nous avons déjà contacté 40 pays avec des offres ,et aussi le secteur privé qui s’intéresse à la CAN et les signatures de contrats sont déjà actées, dans quelques semaines nous commencerons la phase de l’organisation d’un séminaire sur la gestion des droits audiovisuels

 

 

 

 

 

afrikafoot Administrator
Sorry! The Author has not filled his profile.
×
afrikafoot Administrator
Sorry! The Author has not filled his profile.





   |   

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

CHRONOS


1
2
3
4
5
6 7
8 9
10
11
12
13
14 15
16
17
18
19
20 21
22
23
24
25
26
27
28
29
30