FIFA : LA COUPE DU MONDE FÉMININE PASSE DE 24 À 32 NATIONS QUALIFIÉES


La procédure de candidature pour ce grand rendez-vous étant déjà en cours − les neuf candidats en lice devaient initialement déposer leur dossier d’ici au 4 octobre 2019 –, le Conseil a pris cette décision par correspondance et non pas à l’occasion de l’une de ses séances, la prochaine étant prévue les 23 et 24 octobre à Shanghai .

S’appuyant sur un document de synthèse présentant le contexte et les enjeux de l’élargissement, l’organe décisionnel de la FIFA a voté en faveur du format à 32 équipes, ce qui implique de mettre à jour les exigences d’organisation ainsi que le calendrier de la procédure de candidature pour 2023. Les dates clés de ce calendrier amendé sont les suivantes :

Août 2019 : circulaire envoyée aux associations membres de la FIFA avec un délai de réponse court afin que :
les associations membres actuellement candidates puissent reconfirmer leur intérêt le cas échéant
les autres associations membres éligibles puissent déposer une déclaration d’intérêt le cas échéant

Décembre 2019 : date limite pour la soumission des dossiers de candidature

Avril 2020 : publication du rapport d’évaluation des candidatures

Mai 2020 : désignation du/des pays hôte(s)

L’administration de la FIFA lancera également un processus de consultation avec les confédérations afin de mettre au point une proposition concernant la répartition des places, laquelle sera ensuite soumise à l’approbation du Conseil.

« Le succès retentissant de la Coupe du Monde Féminine cette année en France a montré qu’il était important de surfer sur cette vague et de prendre des mesures concrètes afin d’encourager la croissance de la discipline. Je suis heureux de voir cette proposition – qui ne sera pas la dernière − devenir une réalité », a déclaré Gianni Infantino, le Président de la FIFA.

« L’élargissement ne se limite pas aux huit équipes supplémentaires, il signifie aussi que maintenant, des dizaines d’autres associations membres mettront en place des programmes de développement du football féminin en sachant qu’elles ont de réelles chances de se qualifier. La Coupe du Monde Féminine est le levier le plus important pour la professionnalisation de ce sport, mais elle n’a lieu que tous les quatre ans et ne constitue que le sommet d’une gigantesque pyramide. D’ici à la prochaine édition, il est de notre devoir à toutes et à tous de poser les bases nécessaires et de renforcer les infrastructures dédiées au football féminin dans toutes les confédérations. »

afrikafoot Administrator
Sorry! The Author has not filled his profile.
×
afrikafoot Administrator
Sorry! The Author has not filled his profile.





   |   

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

CHRONOS


1 2
3
4
5 6
7 8
9
10
11
12
13 14
15
16
17
18
19 20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30