INTERVIEW : Massata Diack « La CAF a signé un contrat avec Lagardère sport qui était hors d’Egypte , je ne vois pas en quoi ce contrat aujourd’hui peut être dénoncé en prenant comme excuse la décision de la justice égyptienne »


Après la résiliation du contrat de Lagardère Sport par la Confédération africaine de football ( CAF) , nous avons tenu à comprendre les enjeux de la résiliation de ce contrat, nous nous sommes rapprochés de Papa Massata Diack expert en marketing qui maîtrise le droits marketing qui nous apporte des solutions à une éventuelle sortie de crise entre la CAF et Lagardère Sport.

 

Afrikafoot.fr: Massata Diack en tant qu’expert en marketing quels sont pour vous les répercutions juridiques de la rupture de contrat de la caf et de Lagardère Sports ?

 

Massata Diack : le comité exécutif de la CAF a acté sa décision de rompre son contrat avec Lagardère Sports , je pense Lagardère sports va sûrement se battre au niveau juridique, et ça risque de bloquer la CAF au niveau d’une autre stratégie marketing , c’est vraiment dommage que ce partenariat qui faisait tant rêver parce que c’était un des plus gros programme marketing en Afrique depuis 1992 avec le groupe Jean Claude Darmon, qui devenu par la suite Sport  et Lagardère Sport.

C’est vraiment dommage que ça se termine comme ça , je constate que le comité exécutif est souverain , ils sont les propriétaires des droits commerciaux et télévisions , ils en font ce qu’ils veulent, je pense qu’ils ont une stratégie pour parer à  cette situation, car les enjeux économiques sont très importants, et la proximité des événements qui vont avoir lieu dans un très proche avenir, à savoir la CAN 2021 au Cameroun, la Confédération africaine de football a besoin d’évacuer ce problème le plus rapidement possible.

Les conséquences Juridiques que je vois sont qu’ils iront en Arbitrage , il y’aura une citation pénale, je ne sais pas ce que Lagardère Sports fera , dans des cas pareils le mieux c’est de faire un arrangement pour ne pas léser les deux parties.

Massata Diack en pleine interview

 

Afrikafoot.fr: Est ce que les décisions de la justice égyptienne ont des répercussions internationales sur le plan juridique ?

M.D: Je suis tout à fait sceptique que les décisions de la justice égyptiennes puissent avoir des conséquences au niveau international , parce que le contrat CAF / Lagardère Sports a été régi par le droit Suisse , il y avait une clause d’arbitrage entre les deux parties , je ne vois pas comment on peut imposer les prérogatives de la justice égyptienne à ce contrat .

La CAF a signé un contrat avec Lagardère sport qui était hors d’Egypte , je ne vois pas en quoi ce contrat aujourd’hui peut être dénoncé en prenant comme excuse la décision de la justice égyptienne, je ne connais pas bien la loi égyptienne mais je connais bien les contrats qui régissent une agence et une confédération , je sais que la clause de « governing law » (compétence juridique ndlr) est très importante c’est à dire que là le contrat a été signé c’est là où on peut dénoncer ou le régler.

 

Afrikafoot.fr : Est-ce que la rupture de contrat entre la caf et Lagardère n’ouvre t elle n’ouvre t elle de nouvelles perspective pour les sociétés africaines de marketing ?

M.S : Je ne vois pas une société africaine de marketing qui puisse concurrencer Lagardère, Infront,DENTSU, ou IMG sur ce marché .

Le marché du marketing sportif au niveau de la CAF aujourd’hui il faut pouvoir surenchérir à hauteur de plus d’un Milliard de dollars US , et je ne vois aucune société africaine qui puisse se prévaloir de cette garantie financière.

La CAF a peut-être une solution qu’elle a concocté avec la FIFA qui a un département marketing très puissant et qui est basé à Zurich, mais je ne vois pas une société de marketing africaine qui puisse postuler à ce contrat .

Afrikafoot.fr: En tant qu’expert quel est le conseil que vous pouvez donner à la caf pour sortir de cet imbroglio ?

 

M.S: Mon conseil à la CAF c’est de trouver une solution très rapidement pour  dédommager Lagardère Sports et avancer , en lançant un nouvel appel d’offre. C’est la seule solution car il y a une partie qui est lésée c’est Lagardère Sports , mais le grand défi aujourd’hui c’est de rassurer les sponsors que Lagardère avait sécurisé, je ne vois pas TOTAL,ORANGE,CONTINENTAL, et aussi les diffuseurs tels que BEINSPORT, SUPERSPORT, L’ensemble des diffuseurs de L’UAR se croiser les doigts en attendant que ça se règle car ils ont besoin de programmer de préparer leur campagne marketing , pour les diffuseurs de vendre leurs espaces publicitaires , je pense que la CAF a besoin de régler cette situation dans les 3 prochains mois , et elle pourra dès 2020 lancer un appel international pour tester le marché, et voir si elle peut gagner beaucoup plus que ce Lagardère lui offrait.

C’est le seul conseil que je peux donner car sa crédibilité va être entachée parce que beaucoup d’entreprises vont réfléchir par deux fois pour s’engager avec la CAF , ils se diront qu’ils pourront être largués comme Lagardère à tout moment.

Ils auront besoin de savoir quelle est la convention siège que la CAF a avec l’Égypte, car c’est la seule pièce juridique que personne ne maîtrise , pourquoi dire que la justice égyptienne a une prévalence sur les contrats signés par la CAF , parce qu’elle est basée au Caire, donc la plupart des sociétés auront besoin des garanties à ce niveau.

Aujourd’hui c’est un pan du marketing sportif en Afrique qui vient de se tourner, mes pensées vont à Idriss Akki que je connais depuis longtemps bien qu’on était concurrent, il s’est beaucoup investit dans ce domaine et qui malheureusement voit que tous ses efforts personnels pour développer ce projet sont aujourd’hui anéantis par cette décision du comité exécutif de la CAF ( Dans le communiqué final il bien mentionné que c’est  le comité d’urgence  de la CAF qui l’a annulé et non le comité exécutif  de la CAF ndlr)

Afrikafoot.fr:Un mot sur le nouvel appel d’offres des droits TV de la FIFA en direction des fédérations africaines Est-ce que c’est pas une volonté de la FIFA de désormais s’accaparer ses droits tv ?

M.S : Concernant le système de centralisation des droits marketing et tv pour les qualifications à la coupe du monde , ça rentre dans le cadre des stratégies de toutes grandes fédérations c’était déjà le cas à la FIFA dans les années 90, au moment où ISL Marketing gérait la FIFA , ils reviennent à ce modèle, qui est le meilleur possible car on a une garantie que les contrats seront vendus , les diffuseurs vont payer car la FIFA va tout centraliser, il y aura aussi une transparence dans la distribution des revenus pour les fédérations africaines.

je suis d’avis qu’il faut d’abord tester entre cette période et 2022, j’aurais été les fédérations africaines j’aurais demandé une clause de performances qui permet de renégocier les contrats pour la période 2022-2026, parce que je pense que la Coupe du monde aux États Unis , Canada et Mexique sera la plus profitable financièrement de l’histoire du football, car les États Unis c’est le plus grand marché du marketing au Monde .

je pense je me répète que les fédérations africaines doivent demander une petite clause de performance et demander une petite amélioration en terme de pourcentage bien sûr en tenant compte de l’inflation et des ventes futures entre 2022- 2026.

La FIFA est entrain de réguler le marché du football actuellement avec ses nouvelles compétitions , ça ne peut être qu’à l’avantage des fédérations membres étant la Fédération des fédérations elle ne peut travailler que dans l’intérêt des fédérations .
J’encourage cette démarche et le président infantino , FATMA Samoura, et le président Ahmad Ahmad pour cette aventure , ça va remodeler le marché du football en Afrique et permettre aux fédérations de gagner beaucoup plus d’argent.

afrikafoot Administrator
Sorry! The Author has not filled his profile.
×
afrikafoot Administrator
Sorry! The Author has not filled his profile.





   |   

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

CHRONOS


1
2
3
4
5
6 7
8 9
10
11
12
13
14 15
16
17
18
19
20 21
22
23
24
25
26
27
28
29
30